Offrez vous un moral d’acier avec la rhodiola.

La rhodiola est originaire des écosystèmes froids d’Europe et d’Asie. Le rhizome et les racines de la rhodiola sont utilisés à des fins médicinales. Longuement utilisée en Sibérie, elle a gagné sa réputation comme plante médicinale qui accroissait l’endurance, la vigueur sexuelle et la mémoire.

La Rhodiola est une plante adaptogène c’est à dire qu’elle s’adapte aux besoins de l’organisme et permet une meilleure réponse face aux changement environnementales, au stress et à l’anxiété. La racine de Rhodiola était utilisée par les Vikings pour se donner de la force, du courage et de la ténacité.

Mais d’où tient-elle ces vertus tant plébiscitées?

  • Performance sportive,
    • Mémoire,
    • Concentration,
    • Anxiété,
    • Fatigue,
    • Dépression,
    • Stress
    • Convalescence
    • Aphrodisiaque (augmente la libido)

Le salidroside et la rosavine, composants de la Rhodiola, sont associés à son activité antidépresseur. Ils inhibent l’activité de la monoamine oxydase A, une enzyme liée à bon nombre de troubles psychiatrique tels que la dépression, l’agressivité et les comportements antisociaux. Ils stimuleraient ainsi l’humeur et les fonctions cognitives tels que la mémoire et l’apprentissage en augmentant la sensibilité des neurones.

La Rhodiola à des propriétés antioxydantes et protège les cellules contre le stress oxydatif et le vieillissement, notamment les cellules du foie grâce à l’action des salidrosides.

Elle abaisse la glycémie en stimulant le métabolisme du glucose par les muscles et augmente la production d’ATP dans les muscles, favorisant ainsi une endurance à l’effort.

La rhodiola peut être prise en capsule, gélule, poudre, comprimé, teinture-mère hydrolat. Etant une plante adaptogène, il faut 2 à 3 semaines minimum pour commencer à faire de l’effet. Elle est contre indiquée le soir pour éviter les risques d’insomnies. Elle doit être évitée chez les femmes enceintes ou allaitantes, les diabétiques, dans les troubles bipolaires, en association avec les anti-dépresseurs, les anti-coagulants et les immunosuppresseurs. En cure de 2 mois maximum.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s